Accueil

Les cahiers de Joséphine

Idées à partager dans le domaine des arts plastiques à l'école maternelle

21 mai 2016

Pochettes et barquettes vite faites

C'est le retour de l'assiette en carton!
Le premier prix fera l'affaire car le temps presse et il nous faut un bricolage rapide à fabriquer.

Le découpage sera fait par l'adulte (enseignant ou atsem) ainsi que le montage final, mais la peinture, la décoration seront réalisées par les enfants.
La pochette obtenue servira de vide-poche, de rangement pour les petites bricoles de maman ou sera simplement utilisée pour transporter un autre petit cadeau empaqueté.

mollymoocrafts

source

cheztata02310

source

Dans le modèle ci-dessus, une seule assiette est utilisée mais pour plus de solidité, j'en mettrais deux dos à dos. Cela permettrait également un plus grand espace de rangement à l'intérieur.

Pour ceux et celles qui auront devant eux quelques jours pour préparer des sablés, l'assiette en carton pourra se transformer en barquette à biscuits.

labelleadresse

source

A moins que vous ne préfériez leur donner une forme de coeur (on y revient toujours) à remplir de bonbons.

detoutetderiencaroline

source

Posté par Josephine_Th à 06:30 - fêtes des mères, des pères - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Pochettes et barquettes vite faites

    merci!
    j'aime beaucoup la première

    Posté par Barbara, 21 mai 2016 à 07:03 | | Répondre
  • C'est encore sympa cet article; j'ai eu droit aux épingles à linge collées, mais jamais à ce sacs; la petite école apprend aux enfants à devenir manuels; ensuite, hélas, c'est abandonné, ils ne sont pas des intellectuels pour autant...........J'aime l'idée que les mains, la tête et le cœur dessine une ligne d'or lorsqu'elles sont unies..Bon week-end, Isa!

    Posté par Anne, 21 mai 2016 à 08:52 | | Répondre
    • Malheureusement, l'éducation artistique tient de moins en moins de place
      dans les programmes au cours de la scolarité. De mon temps, elle avait
      même été supprimée au lycée et ne restait qu'une option, avec des
      horaires ridiculement réduits.
      On a favorisé l'intellect aux dépens du manuel. On en paie les
      conséquences maintenant puisqu'on manque d'artisans dans bien des domaines.
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 21 mai 2016 à 09:30 | | Répondre
      • Même chose au Quebec

        Posté par voilesdoiseaux, 22 mai 2016 à 18:21 | | Répondre
        • Ah mince! Et moi qui pensais que c'était mieux ailleurs!
          Bises

          Posté par Josephine_Th, 22 mai 2016 à 23:18 | | Répondre
          • Mais pas dutout. Comme on dit chez nous plus ça change plus c'est pareil

            Posté par voilesdoiseaux, 24 mai 2016 à 22:24 | | Répondre
  • "manque d'artisans dans bien des domaines." Pas seulement ça (dû au fait qu'on veut que la majorité obtienne un bac dévalorisé, de ce fait) mais le manuel est dévalorisé, méprisé; alors qu'un bon artisan vaut un piètre philosophe. tout devrait aller de pair, mais on met sur un piédestal une pseudo réflexion au détriment de l'amour du bel ouvrage.
    Tu vois ma fille est restauratrice du patrimoine en sculpture; elle a tout de même fait l'Ecole du Louvre et l'IFROA ou Ecole du Patrimoine, elle a du travail, gagne bien sa vie, mais dit que les conservateurs méprisent les restaurateurs alors que parfois leur vie n'est pas prestigieuse mais ennuyeuse; elle le sait puisqu'elle a créé une entreprise avec un conservateur ...C'est bizarre que personne ne s'élève contre cette dévalorisation du manuel, qu'on entérine des idées "soixante-huitarde" fausses; on s'enfonce dans l'erreur, on patauge de dans sans que personne n'ait l'idée que tout cela est imbécile et conduit à la ruine (personnelle et sociétale)
    voilà, Isa, tu nous entraînes loin.......il y aurait à dire, mais notre âge ne nous laisse que la possibilité d'être spectateur.

    Posté par anne, 21 mai 2016 à 09:38 | | Répondre
    • Tout à fait.
      Et encore! Ta fille, en tant que restauratrice, a accès à un certain
      niveau de culture et a fait des études plus longues.
      Moi, je pensais aux ébénistes, souffleurs de verre, charpentiers,
      maçons, etc...qui manquent cruellement de successeurs.
      On peut aussi parler des boulangers, des plombiers et d'autres métiers
      manuels pour lesquels on ne trouve plus de gens qualifiés.
      Déjà lorsque j'étais au lycée, les sections littéraires étaient
      considérées comme les sections des moins bons élèves, alors qu'il en est
      sorti des journalistes, des écrivains, des docteurs en lettres, des
      linguistes, des professeurs d'histoire-géographie, de langues, des
      interprètes.
      Mais l'accent était mis sur les études scientifiques, plus valorisantes.
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 21 mai 2016 à 13:03 | | Répondre
  • et oui, avoir de l'or dans les doigts ... ce n'est pas donné à tout le monde !
    merci pour les idées ...
    bises

    Posté par christinedoyo01, 21 mai 2016 à 09:58 | | Répondre
  • Et quand par bonheur, il y a de l'or dans certains doigts...
    Il faudrait aider cette personnalité, ce caractère à se
    développer, s'épanouir et le conseiller intelligemment !
    Lui donner les moyens d'aller de l'avant dans sa créativité ! Lui donner
    l'envie de s'impliquer jusqu'au bout d'une tâche, avec comme résultat,
    un bel ouvrage !
    La satisfaction d'être utile et d'être bien dans ses baskets dans
    un domaine où l'on peut exceller ne devrait pas être dévalorisé !
    Tout le monde ne peut pas devenir intello !
    Tout le monde ne peut pas devenir artisan !
    C'est le mix des deux qui fait la force !
    Un bac dévalorisé n'est pas une formation et on retrouve plein
    de jeunes sans métier, perdus dans les méandres du choix !

    Une amoureuse de l'artisanat et du travail bien fait

    Posté par M'ARTinou, 21 mai 2016 à 11:40 | | Répondre
    • Je suis bien d'accord. Mais en France, valoriser et développer des
      écoles d'Art et d'Artisanat n'est pas une priorité.
      Il y a, non loin de chez nous, à Tournai en Belgique, l'école supérieure
      Saint-Luc qui forme les étudiants (avec bac ou niveau bac) aux métiers
      des Arts. Beaucoup de Français la fréquentent.
      Une de nos nièces et 2 neveux ainsi que les enfants d'amis et de nos
      Atsems en sont issus avec des diplômes de graphiste, publiciste,
      ébéniste d'art, styliste et architecte designer.
      Cette école, dont l'architecture est déjà une merveille, est très
      réputée dans la région. Avant, j'allais chaque année aux portes ouvertes
      et j'étais épatée de voir ce qui était réalisé par les étudiants.
      http://www.stluc-sup-tournai.be/blog/#all

      Posté par Josephine_Th, 21 mai 2016 à 13:55 | | Répondre
      • J'ai oublié de dire qu'on pouvait également suivre des études secondaires dans cette école en l'intégrant dès la 3ème pour certaines options comme ébénisterie, graphiste, etc.
        http://www.islt.be/enseignement-a-saint-luc

        Posté par joséphine, 21 mai 2016 à 14:06 | | Répondre
        • Merci pour les liens Joséphine ! J'adore !

          Posté par martinou, 21 mai 2016 à 18:00 | | Répondre
          • Tu veux parler des liens vers les sites des bricolages ou ceux vers
            Saint-Luc?
            Bises

            Posté par Josephine_Th, 21 mai 2016 à 19:09 | | Répondre
          • Merci pour les deux Joséphine !
            Des idées récupérées sur les uns !
            Découvertes et intérêt sur les autres !

            Posté par martinou, 21 mai 2016 à 20:50 | | Répondre
  • Bonne réponse de Martinou à Christine; toi et moi avons ouvert un débat intéressant, VITAL même! Mais pourquoi si peu de débats sur ce sujet esSENS-tiel!

    Posté par anne, 21 mai 2016 à 13:57 | | Répondre
  • merci pour ces chouettes idées!
    bises
    coc♥

    Posté par coco et lorna, 21 mai 2016 à 21:37 | | Répondre
  • tout mignons ces petits pochettes ....

    Il y a aussi des très bonnes écoles d'art en France ...après ce n'est pas pour autant que les jeunes qui en sortent trouvent un métier car comme vous dites si bien l'art et l'artisanat ne sont pas très bien valorisés et soutenus par les politiques

    Posté par mimih, 21 mai 2016 à 23:09 | | Répondre
    • En effet et nous en avons à Roubaix et Lille, mais j'en connais peu qui
      forment à partir de la 3ème.
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 22 mai 2016 à 00:14 | | Répondre
  • trop souffrante pour participer au débat mais tout à fait sur la même longueur d'ondes bises

    Posté par Barbara, 22 mai 2016 à 06:42 | | Répondre
  • Merci Joséphine pour tous tes partages... et je ne peux être que d'accord sur tout ce qui vient de se dire ! Quel avenir pour tous ces jeunes ? On a tant besoin d'artisans et d'artistes ... D'ailleurs souvent un artisan est un véritable artiste !

    Posté par Joëlle59, 22 mai 2016 à 20:48 | | Répondre
    • Tout à fait, en ce qui concerne les artisans d'art (souffleurs de verre,
      ébénistes, etc.)
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 22 mai 2016 à 23:19 | | Répondre
Nouveau commentaire