Accueil

Les cahiers de Joséphine

Idées à partager dans le domaine des arts plastiques à l'école maternelle

20 septembre 2015

Sous les toits de Paris

C'est une belle découverte que celle du travail de Jean-Marc Plumauzille. Non seulement il utilise un matériau que nous connaissons bien à l'école, mais ce qu'il en fait est si soigné, si beau que j'ai été séduite.
Quelques outils simples et du carton, puisque c'est de lui qu'il s'agit, et nous voici transportés dans quelques quartiers de Paris, au milieu de hautes constructions haussmanniennes, aux nombreuses cheminées.
Tel un architecte, Jean-Marc Plumauzille bâtit, construit chaque bâtiment avec patience, ajoutant un balcon, une fenêtre, un auvent à une vitrine.

jeanmarc plumauzille01

jeanmarc plumauzille03

jeanmarc plumauzille05

Puis il enduit ses constructions de plâtre et les peint.

jeanmarc plumauzille08

jeanmarc plumauzille02

jeanmarc plumauzille04

jeanmarc plumauzille07

jeanmarc plumauzille07bis

J'aime toutes les étapes et je verrais bien ces immeubles rester dans leur matériau d'origine, mais je les trouve superbes aussi  lorsqu'ils sont habillés de blanc. La couleur leur donne vie, ensuite.
J'ai trouvé très intéressant également ce qu'il écrit au sujet du carton qu'il utilise, dans cet article.

Faites-vous plaisir et allez voir sur son site, ses réalisations en carton mais aussi ses aquarelles et autres oeuvres.

jeanmarc plumauzille06

Merci à Monsieur Plumauzille pour l'autorisation de publier ses photos.

Posté par Josephine_Th à 06:30 - Artistes sur le Web - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires sur Sous les toits de Paris

    en effet extra
    sa démarche ses créations
    comme toi j'apprécie déjà en brut
    mais je reconnais que la "mise en couleurs "apporte aussi
    fantastiques projets ! merci à vous 2

    Posté par Barbara, 20 septembre 2015 à 06:54 | | Répondre
  • Merci Joséphine,
    Et en parlant des différentes étapes vous mettez le doigt sur le dilemme qui me pose toujours problème : chaque étape apporte certes quelque chose, mais j'ai parfois l'impression que ce sont celles où les matériaux bruts continuent à transparaître qui restent les plus intéressantes... Toujours un mouvement de balancier qui me pousse pour l'instant vers un fini "réaliste" voire anecdotique, et qui va probablement repartir vers une représentation plus "artistique" de l'immeuble parisien.
    Merci pour votre soutien, et à bientôt pour la suite de nos aventures respectives.
    Jean-Marc

    Posté par plumozil, 20 septembre 2015 à 10:33 | | Répondre
    • merci pour ces précisions on suivra alors
      Joséphine nous donnera sans doute des informations

      Posté par Barbara, 20 septembre 2015 à 11:29 | | Répondre
    • Difficile de choisir pour moi. Comme je l'ai écrit, chaque étape me plaît.
      Le carton brut est intéressant lorsqu'il laisse voir ses cannelures à
      certains endroits ou un envers blanc et lisse (comme sur la première
      photo de mon article).
      Mais lorsque l'ensemble est peint, je trouve cela magnifique.
      L'étape "plâtre" est intéressante car elle nous oblige à regarder les
      détails d'un peu plus près, détails qui sautent aux yeux lorsqu'ils sont
      peints, comme les portes, les fenêtres, etc...puisqu'ils sont plus visibles.
      Cordialement.

      Posté par Josephine_Th, 20 septembre 2015 à 14:30 | | Répondre
  • Chaque artiste qui travaille avec le carton est unique et extraordinaire !
    Carton brut, carton blanc, carton avec de la couleur... Que dire de
    l'aquarelle qui au départ n'est qu'une esquisse et qui prend de la
    profondeur ensuite, en y ajoutant la couleur...
    A chacun d'apprécier ou de transformer suivant ses goûts et ses envies !
    Dans tous les cas, je perçois un volume et une texture intéressante dans
    le carton brut et une douceur réaliste avec un questionnement sur la
    matière d'origine, avec le carton peint... Dur, dur de traduire son ressenti !

    Posté par martinou, 20 septembre 2015 à 12:23 | | Répondre
Nouveau commentaire