Accueil

Les cahiers de Joséphine

Idées à partager dans le domaine des arts plastiques à l'école maternelle

19 octobre 2018

Au début était le geste

Le geste : inciser
L'outil : le  cutter
Les partenaires : la couleur et la lumière
L'auteur : Lucio Fontana

"Lucio Fontana, peintre né en Argentine en 1899, d'origine italienne, a fondé le mouvement spatialiste qui influença de nombreux peintres abstraits.
Dès 1949 il commence des peintures monochromes et à les maltraiter en faisant des trous ou des incisions dans la toile.
 L’idée est de ne plus considérer la toile seulement comme un support plat mais comme une oeuvre tridimensionnelle qui enregistre le passage du temps et son interaction avec la lumière."

lucio fontana01

lucio fontana03

lucio fontana04

lucio fontana07

lucio fontana08

Lucio-Fontana02

lucio fontana05

lucio fontana06

Posté par Josephine_Th à 06:30 - Graphisme, dessin - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Au début était le geste

    démarche intéressante

    Posté par BarbaraSud, 19 octobre 2018 à 07:04 | | Répondre
  • démarche qui suppose une explication effectivement, des œuvres fort connues et polémiques il me semble ou du moins sujettes à réinterprétations humoristiques ou sarcastiques... toujours la question de "qu'est-ce que l'art ?"

    Posté par NounoursPTML, 19 octobre 2018 à 10:44 | | Répondre
    • Facile !
      l'art c'est l'art!
      Avant l'art c'est pas l'art et après l'art c'est plus l'art !

      Posté par monsieur R, 19 octobre 2018 à 11:57 | | Répondre
    • J'attendais ces questionnements et ils sont bienvenus.
      En ce qui me concerne, ma première réaction est " ça, c'est se moquer du
      monde" (en plus vulgaire, j'appelle du  "foutage de gu...").
      Mais après, comme toujours lorsque quelque chose m'interpelle, je vais y
      regarder de plus près et trouver qu'il y a un travail sur la lumière et
      les ombres, sur l'inclinaison de l'incision, sur le fait que ses bords
      sont rentrés ou sortis.
      Bref, je vais me dire finalement qu'il y a de la recherche de la part de
      l'artiste et que moi, pauvre spectatrice à l'esprit rationnel, je n'y
      aurais pas pensé.

      Posté par Josephine_Th, 19 octobre 2018 à 12:28 | | Répondre
      • pareil, quand je n'arrive pas à voir le côté artistique, ou la démarche, je file la chercher (et merci internet pour ça, car dans les expositions, parfois on trouve un début d'explication, parfois... on nous laisse face aux oeuvres un peu démunis )

        Posté par NounoursPTML, 19 octobre 2018 à 12:54 | | Répondre
        • Tout à fait. J'aime bien savoir quelle est la démarche de l'artiste et
          surtout sa technique. Si certains n'hésitent pas à en parler, d'autres
          la gardent jalousement.

          Posté par Josephine_Th, 19 octobre 2018 à 19:16 | | Répondre
          • même "risque" réaction un jour ds une expo face à un carré bleu mais tout était expliqué à côté la démarche les techniques (épaisseurs matières couches successives etc)
            et çà a beaucoup influencé ma pratique à l'école ensuite

            Posté par BarbaraSud, 20 octobre 2018 à 07:01 | | Répondre
          • C'est la même chose lorsqu'on visite un site historique. Si on peut
            bénéficier d'une visite guidée, c'est bien plus enrichissant que
            lorsqu'on visite seul.
            Maintenant, tout dépend du guide sur lequel on tombe

            Posté par Josephine_Th, 20 octobre 2018 à 10:46 | | Répondre
  • Lorsqu'on parle d'art je crois qu'il faut d'abord définir si l'on se situe du côté du "consommateur et/ou public" dans ce cas on parle de ressenti (j'aime, j'aime pas) ou si l'on se positionne du côté de la démarche de l'artiste. Dans ce cas il s'agit d'intellectualiser le "travail". Le discours est complètement différent quant à l'artiste lui il "fait" soit, parce qu'il ne peux pas échapper à sa pulsion consciente et dirigée... ou non. Soit il est en état de recherche, soit en "écriture" spontanée et parfois exutoire.

    Posté par monsieur R, 19 octobre 2018 à 13:22 | | Répondre
    • Oui, c'est tout à fait ça!
      Dans une exposition où l'artiste est présent, je fais toujours tout pour
      l'éviter.
      Je suis pourtant parfois "tombée" sur des artistes au discours très
      abordable.
      Mais il est arrivé que j'en rencontre certains qui évoluaient dans des
      sphères où je n'avais pas accès. Quand c'est comme ça, , je m'ennuie
      prodigieusement, même si l'oeuvre me touche. )

      Posté par Josephine_Th, 19 octobre 2018 à 19:14 | | Répondre
Nouveau commentaire