Accueil

Les cahiers de Joséphine

Idées à partager dans le domaine des arts plastiques à l'école maternelle

26 septembre 2019

Barboter dans la barbotine

Ça se limitera aux mains ! Mais déjà quel plaisir !
Un peu d'argile et de l'eau suffisent pour obtenir cette boue liquide dans laquelle plonger ses mains, les faire glisser et laisser des traces.

delpheceramic01

delpheceramic02

delpheceramic03

delpheceramic04

Source

planchebarbotine01

Source

Variez les fonds de couleurs pour obtenir des traces colorées.

planchebarbotine02

auray-planchebarbotine03

Source

L'activité est éphémère, certes, mais on peut la péréniser en prenant des photos des tracés obtenus ou encore, imprimer le dessin en posant délicatement une feuille dessus. Et sur la feuille une fois séchée, peindre les traces avec de la peinture. Mais attention à ne pas mélanger celle-ci à la terre qui pourrait redevenir liquide si elle est trop mouillée.

poissondargile01

poissondargile02

poissondargile03

poissondargile04

Source

Une expérience intéressante ici

icem-pedfreinet01

icem-pedfreinet02

icem-pedfreinet03

icem-pedfreinet04

icem-pedfreinet05

Les petits pourraient y passer des heures mais ne croyez pas que l'activité soit réservée aux enfants. Dans l'atelier d'Anne-Marie Bourbonnais, les adultes s'éclatent aussi.
Lire ce récit d'une participante qui pourrait faire l'objet d'une préparation d'activité en classe.

annemarie boubonnais01

annemarie boubonnais02

Avec les yeux bandés, en écoutant de la musique.

annemarie boubonnais03

Le nettoyage ? Quand c'est possible, dehors au jet d'eau. Je parle du matériel comme bacs ou tables, pas des enfants :o)))

Posté par Josephine_Th à 06:30 - Empreintes - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Barboter dans la barbotine

  • Nous aussi, on a envie d'y mettre les mains! Petits et grands vont pouvoir s'en donner à cœur joie!

    Posté par anay, 26 septembre 2019 à 06:46 | | Répondre
  • j'aurais adoré!

    Posté par BarbaraSud, 26 septembre 2019 à 15:25 | | Répondre
  • Des sacs poubelles avec trois trous...
    De quoi se laver et le tour est joué !
    Allez zou, on y va !

    Posté par Martinou, 26 septembre 2019 à 19:02 | | Répondre
    • Euh, oui, mais les trous des sacs poubelle laissent passer les bras. Les
      manches retroussées descendent et glissent. On se gratte le visage, puis
      quelques projections tombent sur les chaussures. On en retrouve dans les
      cheveux. Tu as déjà connu ça, je pense

      Posté par Josephine_Th, 26 septembre 2019 à 20:59 | | Répondre
      • nous vieux teeshirts ou chemises d'adultes avec manches des vêtements coincés sous les manches de ces t shirts
        après on est jamais totalement à l'abri en effet(instit comprise....)

        et surtout "les mains en l'air"
        quand terminé
        jusqu'au lavabo (pas ds la classe mais couloir et autre pièce (no comment)

        Posté par BarbaraSud, 27 septembre 2019 à 06:56 | | Répondre
      • Oh oui ! Derniere en date, la grotte des dinosaures !
        La table, le sol, les chaussures, les cheveux et pas
        que les siens, ceux des voisins aussi !
        Oui mais, c'est chouette de peindre avec les mains !

        Posté par Martinou, 27 septembre 2019 à 18:13 | | Répondre
        • Hi hi ! C'est le même combat avec les peintures. Parfois on voit le
          voisin qui peignait en bleu avec du rouge sur les habits ou les cheveux
          et on comprend qu'il y a eu interaction avec celui d'à côté

          Posté par Josephine_Th, 27 septembre 2019 à 19:28 | | Répondre
  • quel bonheur !! (enfin, pour la plupart des enfants, car pour ma part, à cet âge, je n'aurais jamais voulu y participer, je me suis soignée avec les années, mais il y a encore des matières que je ne peux pas toucher sans dégoût... et pourtant, fille de la campagne... tout l'inverse de ma sœur... )

    Posté par NounoursPTML, 27 septembre 2019 à 10:19 | | Répondre
    • J'ai le même sentiment par rapport à la nourriture. Je n'arrive pas
      tripoter de la viande crue sans dégoût (ne serait-ce que pour la sortir
      de l'emballage) .
      Moi, non plus, quand j'étais petite, je n'aurais pas osé (éducation du
      "il ne faut pas se salir"), mais je me suis largement rattrapée en étant
      enseignante : la colle, la peinture, la terre et toutes les matières
      dans lesquelles on peut patouiller, j'adore.
      Lors d'activités à l'école, sous prétexte d'expliquer aux enfants, j'y
      mettais les mains moi aussi .

      Posté par Josephine_Th, 27 septembre 2019 à 12:45 | | Répondre
      • Et oui, on s'y met pour eux.
        Pour ma part, c'était justement inné, depuis toujours, ce qui ne manquait pas d'étonner, voire de chagriner mes parents, une fille de la campagne qui ne veut pas se salir, on n'a jamais vu ça

        Posté par NounoursPTML, 27 septembre 2019 à 13:20 | | Répondre
Nouveau commentaire