Accueil

Les cahiers de Joséphine

Idées à partager dans le domaine des arts plastiques à l'école maternelle

20 juin 2019

Revisiter les mythes

Il y a 2 jours, je vous parlais de l'exposition "Jungle et Sentiments" de Julien Salaud, exposition présentée au Colysée de Lambersart (59) dans le cadre du festival Lille 3000 sur le thème de l'Eldorado.
Pour l'installation "El mar de Trigo" où l'on voyait un arbre en papier mâché au milieu d'épis de blé, j'avais précisé que l'artiste avait fait appel à de nombreux volontaires.

Pour l'installation suivante, il en a été de même. Ce sont des volontaires, des riverains, ou plus lointains, en tout cas des quidams venus là tisser du lien en collant de la laine.
Outre le gigantisme du panneau ici créé, c'est le processus de création qui est original car collaboratif. «J’ai l’habitude de travailler avec des stagiaires, j’aime l’énergie de groupe», lance l’artiste «La culture est le moyen le plus facile pour créer de la solidarité, du lien...., une pièce comme celle-là, si elle n’est pas réalisée avec des volontaires, on ne peut pas la prendre en charge financièrement»..
Chacun a donc mis son bout de fil à l’œuvre en devenir.  30 m2 de tissu représentant, en fils de laine, la déesse de la fécondité exhumée des ruines de Teotihuacan, au Mexique. C’est «Nahual», œuvre sur laquelle ont travaillé Julien Salaud et les bénévoles, déesse de la fécondité jaillie de la gueule d'un crocodile.

ColyséeLambersart-Julien Salaud

julien salaud02a

julien salaud02b

julien salaud02c

julien salaud02d

julien salaud02e

julien salaud02f

Une autre oeuvre monumentale, toujours collaborative, était suspendue dans une salle voisine. Cette grande tapisserie présentait des appliqués de tissus, des fleurs en crochet, diverses broderies, des tissages de perles et collages de laine.

julien salaud09a

julien salaud09b

julien salaud09c

julien salaud09d

julien salaud09e

julien salaud09f

julien salaud09g

julien salaud09h

julien salaud09hbis

D'une facture plus moderne, un arbre stylisé (le "Ceiba", le fromager qui dans la culture aztèque symbolisait l'énergie qui circulait entre le monde terrestre, le monde céleste et le monde souterrain), fait de grands panneaux d'intissé peints où des animaux factices se cachaient.

julien salaud01b

julien salaud01c

julien salaud01d

julien salaud01e

julien salaud01g

Puis, en lumière noire (pas facile à photographier), le fameux serpent à plumes "Quetzalcoatl" fait en polystyrène, clous et flis de coton, avec l'aide de Gregoire Lemonnier.

julien salaud08a

julien salaud08abis

julien salaud08b

julien salaud08c

Dans la salle la plus sombre, des créations de Julien Salaud, représentant des insectes imaginaires, fait de plumes et diverses pièces récupérées.

julien salaud06a

julien salaud06b

julien salaud06c

julien salaud06d

Puis une sculpture très étonnante, réalisée en collaboration avec Olivier Villefaunes (alias Dick de Déry), à partir d'ossements d'une jument foudroyée il y a dix ans dans les Pyrénées et récupérés par l'artiste.
Complétée par des os de vache, de chevreuil, des bois de chevreuil, de la nacre de moules de Loire, du bois, des perles de rocaille, du fer, des lentilles de verre, des aiguilles de coendou (porc-épic d'Amérique du Sud), terre d'une source sacrée au Mexique, la sculpture ressemble à la représentation imaginaire d'un Dieu.
Elle est intitulée "Notre Dame des Foudroyés".

julien salaud07a

Posté par Josephine_Th à 06:30 - Expo sur un thème donné - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires sur Revisiter les mythes

  • très intéressante démarche pour des résultats grandioses

    Posté par BarbaraSud, 20 juin 2019 à 06:13 | | Répondre
  • superbe !

    Posté par dvorah, 20 juin 2019 à 07:09 | | Répondre
  • Je suis particulièrement ébahie par le tableau représentant la déesse de la Fécondité , toutes ces couleurs , ce travail en commun , le dessin ... Mais où vont ils chercher cette inspiration sans limite ? Merci de me faire écarquiller les yeux du matin ... ( regard admiratif bien entendu )

    Posté par Eugènia, 20 juin 2019 à 07:29 | | Répondre
    • Le tableau est immense et on peut se rendre compte de sa taille
      lorsqu'on voit, sur la première image, les personnes travaillant sur un
      quart de la toile.

      Posté par Josephine_Th, 20 juin 2019 à 10:12 | | Répondre
  • J'aime aussi l'énergie de groupe et le résultat est plus qu'à la hauteur !

    Posté par Martinou, 20 juin 2019 à 08:42 | | Répondre
  • c'est géant ! c'est magnifique ! j'admire ! ♥

    Posté par NounoursPTML, 20 juin 2019 à 20:07 | | Répondre
  • très chouette! merci!

    Posté par coco et lorna, 21 juin 2019 à 17:56 | | Répondre
Nouveau commentaire