Accueil

Les cahiers de Joséphine

Idées à partager dans le domaine des arts plastiques à l'école maternelle

11 mai 2019

Les prémices du bonhomme

Mes articles se suivent  et paraissent ne pas avoir de lien entre eux. J'essaie pourtant de respecter un enchaînement : hier, je finissais sur les nichoirs en forme de bonhommes et je poursuis donc sur les bonhommes.
Mais comme je vide peu à peu tous mes fichiers, je ne peux faire qu'avec ce qu'il me reste d'images. Aussi, vous aurez parfois un peu de mal à voir la liaison entre les différents sujets :o)

Dans les couloirs de l'école Lavoisier, certains de ces bonshommes ont retenu mon attention.
Tous issus de la même classe de TPS-PS, ils montraient bien les différentes phases de la réalisation et de la prise de conscience du shéma corporel chez le jeune enfant.

lavbonhpastelsecPS-TPS01

Il y a d'abord la trace, le gribouillage avec un geste qui part du coude, voire de l'épaule. Tout est dans la motricité. Peu importe le résultat, seul le plaisir de laisser une trace compte.
Puis des formes indistinctes apparaissent, qui relèvent parfois du désir, de la prise de conscience de l'enfant qu'il peut représenter quelque chose avec un outil scripteur.

lavbonhpastelsecPS-TPS02

bonhrealismefortuit

"réalisme fortuit" de Philippe Scialom

Le bonhomme-soleil arrive enfin : un rond hérissé de bâtons. L'enfant est conscient de ce qu'il veut dessiner.

lavbonhpastelsecPS-TPS04

Dans le bonhomme tétard, on distingue déjà les membres : une sorte de "patate" tient lieu de corps d'où sortent des espèces de "radicelles pour les bras et les jambes.
Certains ont des cheveux, des yeux et une bouche, d'autres pas. Parfois on discerne un rond dessiné entre les jambes ou sur les jambes, qui annonce que l'enfant a bien perçu la présence d'un corps indépendant de la tête.

lavbonhpastelsecPS-TPS03

bonhtetard01

Bonhomme tétard de Philippe Scialom

Le bonhomme se construit alors ensuite avec un corps distinct de la tête, des membres avec pieds et mains, des cheveux, un nombril, des tétons (oui, le bonhomme est encore nu comme s'il venait de naître :o)))  

bonhomme-herisson

Source

Le bonhomme complet apparaît après, habillé, paré de détails physiques (narines, cils et sourcils, etc.) et vestimentaires (bijoux, dentelles, noeuds, etc.) étonnants de précision. Le bonhomme peut être mis en scène, jouer un rôle dans un décor.

bonhabillé

"Bonhomme habillé mis en scène" Philippe Scialom

Vers 7 ans arrive alors le bonhomme de profil. Et bien plus tard, le bonhomme stylisé, symbolisé.

Ce que je démontre ici n'a de valeur que par mon expérience. Il est évident que les enfants n'évoluent pas tous de la même façon ni en même temps et qu'un bonhomme tétard peut encore apparaître assez tard sans que cela soit anormal. A chacun son rythme.

"D'autres tableaux" :

dessin-bonhomme-maternelle

Source

onayabonh02

onayabonh01

Source

Posté par Josephine_Th à 06:30 - Graphisme, dessin - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Les prémices du bonhomme

  • j avais beaucoup "travaillé" le sujet à l'Ecole Normale

    viennent ensuite les années de TPS et là en septembre -et même après !!- tu as parfois de grosses frustrations !!

    Posté par BarbaraSud, 11 mai 2019 à 07:18 | | Répondre
    • C'est ce que ma directrice disait quand elle a pris une section de TPS
      après des années d'enseignement en GS.

      Posté par Josephine_Th, 11 mai 2019 à 10:10 | | Répondre
  • Oui de grosses frustrations... Certains élèves restent au bonhomme têtard un long moment et ce malgré les séances sur le corps humains ou les temps de motricité! C'est là qu'on voit que ce dessin est vraiment lié à l'évolution de chacun.

    Posté par anay, 11 mai 2019 à 08:18 | | Répondre
    • Oui, ce n'est pas un signe d'intelligence mais bien de maturité et de la
      façon dont leur propre schéma corporel est perçu.

      Posté par Josephine_Th, 11 mai 2019 à 10:47 | | Répondre
  • Un de mes ateliers préférés ! Tout est dans la mise en valeur du tracé
    des enfants avec des techniques diverses et variées pour le fond !

    Posté par Martinou, 11 mai 2019 à 10:09 | | Répondre
    • C'est le sujet de l'article de demain. Merci de faire la liaison
      Nous sommes bien sur la même longueur d'onde.

      Posté par Josephine_Th, 11 mai 2019 à 10:49 | | Répondre
  • On ne se voit pas, on ne se parle pas mais la connexion Wi-Fi
    circule super bien via nos neurones créatifs, Joséphine !

    Posté par Martinou, 11 mai 2019 à 13:36 | | Répondre
  • lié à l'évolution de chacun oui... mais aussi au côté artistique de l'enfant... mes fils sont jumeaux monozygotes (donc mêmes gênes, même si la méthylation fait qu'ils ne s'expriment pas nécessairement tous de la même façon) et si mon architecte a commencé ses bonshommes dès 2 ans (et 1er oiseau à 2 ans et demi), son frère ne faisait que des gribouillages et n'a produits des bonshommes qu'en suivant le guide de sa maîtresse de MS, il n'était pas intéressé... amusant non ?

    Posté par NounoursPTML, 11 mai 2019 à 15:36 | | Répondre
    • Oui, curieux, surtout pour des jumeaux.
      Mon fils ainé a fait un bonhomme, tout ce qu'il y a de plus basique
      jusqu'à 7 ans. J'avoue que je m'inquiétais quand au CP, ses bonhommes
      ressemblaient tout juste à un bonhomme de MS. Et puis d'un seul coup, il
      est passé directement au bonhomme habillé, en situation avec un décor,
      puis au profil. Question de maturité ?

      Posté par Josephine_Th, 11 mai 2019 à 17:22 | | Répondre
      • je ne sais pas trop, en tous cas, cela m'a conforté dans l'idée que le bonhomme ne donne pas toutes les informations sur l'enfant ça peut être un signe qui s'ajoute à d'autres signes, mais jamais ne s'en contenter, c'est sûr

        Posté par NounoursPTML, 11 mai 2019 à 17:26 | | Répondre
        • Bien d'accord avec toi !

          Posté par Josephine_Th, 11 mai 2019 à 17:54 | | Répondre
          • ça c'est certain (cf donc lectures et études pendant mes années d'ENormale puis expériences ensuite )
            un élément mais on ne peut (ne doit)pas en tirer trop de conclusions hâtives

            Posté par BarbaraSud, 12 mai 2019 à 06:38 | | Répondre
  • Ça me rappelle bien des souvenirs d'enfance ces bonhommes! C'est mignon! Bises et bon week-end.

    Posté par Cléo, 11 mai 2019 à 16:27 | | Répondre
  • toutes les activités autour du"Bonhomme" sont passionnantes
    Chaque année je décline le dessin du Bonhomme dans un petit cahier"ma maman au fil des mois", les enfants l'offrent ensuite à leur maman,pour la fête des mamans entre septembre et Mai, quelle évolution! pour certains !

    Posté par coco, 11 mai 2019 à 17:29 | | Répondre
    • Bonne idée, le petit carnet à offrir pour l'occasion.
      Moi, je me contentais de les agrafer du premier au mois de septembre au
      dernier du mois de juin.

      Posté par Josephine_Th, 11 mai 2019 à 17:55 | | Répondre
      • je le faisais aussi
        d'où parfois les grosses frustrations en septembre avec les 2 ans !!

        Posté par BarbaraSud, 12 mai 2019 à 06:39 | | Répondre
Nouveau commentaire