Accueil

Les cahiers de Joséphine

Idées à partager dans le domaine des arts plastiques à l'école maternelle

26 novembre 2016

1 sapin, 24 surprises

Le sapin est seul mais les 24 cases sont bien là. Enfin, elles devraient être là, car sur certaines photos, il y en a plus et sur d'autres, moins.
J'insiste bien sur le nombre 24 car j'ai vu des calendriers avec 25 cases. Mais, corrigez-moi si je me trompe, l'Avent, c'est bien la période AVANT Noël.
Noël étant le 25 décembre, c'est bien 24 jours qui se trouvent avant et non 25 .
Je ne sais pas si je suis très claire!

A faire avec ses propres enfants ou avec les enfants que l'on accueille si on est assistante maternelle ou animatrice.

Le plus facile d'abord car il fait appel, une fois de plus, à la récupération de rouleaux de carton.
Prenant la forme d'un sapin, ils sont recouverts de papier que l'on peut crever chaque jour pour aller chercher le cadeau.

coffeeandvanilla01

Source

Sur celui-ci, le sapin sert seulement de support. C'est un ruban (adhésif?) qui retient plusieurs petits rouleaux de papiers (des bons à valoir sur un câlin, une friandise, etc.).

savoiretcreer

savoiretcreerbis

Source

Un des plus rapides à réaliser est ce sapin fait en ruban adhésif facilement décollable ensuite (heureusement pour la tapisserie ou la peinture). Sur les branches sont scotchés des petits papiers de couleur qui représentent les décorations. Parmi elles, des pochettes pour les surprises de l'Avent.

calavtscotch

Source

Enfin, le dernier est l'oeuvre de maman, ou d'un autre adulte, car il faut être doué(e) en crochet pour fabriquer ces pochons de laine. Le support en forme de sapin a été créé par de la laine tendue sur des clous (mieux vaut faire cela sur un panneau de bois que sur le mur !).

sousl'oceancalavt02

Source

WJL a préparé, il y a quelques années, un sapin de l'avent pour sa classe en utilisant du carton-plume et des rouleaux de carton. Un très beau rendu et une solidité à toute épreuve, d'après elle.

"Les grandes étoiles sont en carton plume, mais j'aurais pu aussi bien les faire en carton assez rigide ou en bois. Là, l'avantage est qu'il est vraiment léger et le tronc assez lourd, donc il reste bien droit ! ( le tronc est un tronçon de gros rouleau à moquette).
 Bises"
A voir ici.

calavtsapWJL01a

calavtsapWJL01b

Un grand Merci pour le partage, WJL

Posté par Josephine_Th à 06:30 - bricolage - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur 1 sapin, 24 surprises

    Bonjour Joséphine,
    Quel plaisir de partager sur ton blog, merci de me faire cet honneur !
    Je suis d'accord avec toi: un calendrier de l'avent doit avoir 24 cases pour les 24 jours précédant Noel. D'ailleurs ça me pose souvent problème, car j'aime bien que chaque jour corresponde à un enfant et des fois je dois mettre deux cadeaux par jour...
    Bref, merci pour tout ce que tu me fais découvrir chaque jour, même si je n'écris pas souvent, je te lis tout le temps !

    Posté par WJL, 26 novembre 2016 à 06:41 | | Répondre
    • Merci à toi WJL.
      Moi, je n'ai jamais fait de calendrier de l'Avent dans ma classe.
      J'avais, les premières années où j'ai enseigné, entre 45 et 50 élèves.
      Ensuite avec 35 et même 30 élèves, je ne le faisais quand même pas car
      si l'on supprime les jours sans école, les samedis matins où il y a peu
      d'élèves, les vacances qui commencent tôt, il ne reste en définitive que
      10 ou 12 jours d'école en décembre.
      Ouvrir 2 cases le jeudi ou 3 cases le lundi me semblait complètement
      éloigné du principe du calendrier de l'avent qui consiste à ouvrir
      CHAQUE jour une case ou un paquet. Sinon pourquoi ne pas ouvrir 7 cases
      d'un coup pendant qu'on y est?
      Il y avait aussi le problème des absents. A. n'a pas encore ouvert sa
      case, il est absent et ne reviendra pas avant la rentrée de janvier,
      mais il ne reste que 3 jours. Quelqu'un d'autre doit l'ouvrir à sa
      place, etc.....Trop compliqué à gérer.
      De plus, le principe d'une friandise, d'une image, d'un cadeau que
      reçoit un seul enfant devant les autres me déplaît. C'est tout le monde
      ou personne, pour moi.
      Bref, j'ai renoncé à ce calendrier dans ma classe pour toutes ces raisons.
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 26 novembre 2016 à 14:28 | | Répondre
  • j'aime tout (faut que je repqees peux pas ce matin encore ouinnnnnnnn)

    bon juste on peut pas être le 26 octobre là parce que j'ai des pts contretemps !!! ah ah ah
    pour le reste 24 ou 25 j'ai vu les 2 en effet
    et? ? (voir plus haut pour ma réponse pas maintenant)!
    mais juste pour titiller

    je vais ajouter qu'il y a encore plus "compliqué" car il y a l'Avent des calendriers de jours av Noël etc et l'Avent religieux
    par ex le premier dimanche de l'Avent cette année c'est demain donc le 27
    y a un article là par ex (bon après c'est pas LA vérité c'est wikipédia hein (mais pas temps chercher bis ter repetita)
    ... https://fr.wikipedia.org/wiki/Calendrier_de_l'Avent
    et encore plus
    y a les fêtes selon des régions les pays comme ici les calendales du 4/12 au 2/2 !!

    oui je suis le lutin qui sème la discorde

    Posté par BarbaraSud, 26 novembre 2016 à 06:59 | | Répondre
    • Houlàlà, trop compliqués pour moi, tous ces calculs. J'ai résolu le
      problème : je ne fais pas de calendrier d'Avent. Je barre simplement les
      jours sur mon calendrier normal
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 26 novembre 2016 à 14:32 | | Répondre
  • repasse pas repqees
    quand je dis que


    Posté par BarbaraSud, 26 novembre 2016 à 06:59 | | Répondre
  • merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    Posté par BarbaraSud, 26 novembre 2016 à 07:00 | | Répondre
  • plein de belles idées
    et oui c'est bien 24 cases de l'Avent
    mais... si j'ai 25 élèves (comme cette année, la précédente...) je mets tout de même 25 car de toutes façons, ils récupèrent leur surprise la veille des vacances (ce qui est tôt cette année...)
    et parfois on peut mettre le 25 qui s'ouvre juste sur un Joyeux Noël ou une image de la nativité, bref, un bonus à ouvrir le 25 au matin, mais qui est différent des 24 autres (cases, boîtes, cartes...)

    Posté par NounoursPTML, 26 novembre 2016 à 08:09 | | Répondre
    • ah ah ah 30 ou 32 élèves ...

      Posté par BarbaraSud, 26 novembre 2016 à 09:00 | | Répondre
      • Et ça te fait rire!!!!!
        Je plaisante, hein!
        Bises

        Posté par Josephine_Th, 26 novembre 2016 à 14:43 | | Répondre
      • on bidouille, mais je ne suis jamais allée au-delà de 29, parce que nous n'avons jamais été à quelques élèves d'une ouverture, que je suis dans une école primaire (donc maternelle + élémentaire) et faisons le choix d'équilibrer nos classes pour éviter les surcharges en maternelles qui sont contre productives... bref, parce que c'est possible...

        Posté par NounoursPTML, 26 novembre 2016 à 15:05 | | Répondre
        • Eh oui, en 1973 et dans les années qui ont suivi, on n'avait pas le
          choix. C'était 45 chez les grands et 50 chez les TPS/PS et chez les MS.
          Et on ne faisait pas de la garderie, comme certains le supposent, mais
          les mêmes activités que maintenant. Le cahier journal et les fiches de
          préparations étaient obligatoires également.
          Nous n'avions aucune aide (moi, je n'ai jamais eu une seule ATSEM dans
          ma classe).
          La seule différence était qu'on ne nous cassait pas les pieds avec des
          réunions trop fréquentes, des livrets d'évaluations, des programmations
          et toutes ces paperasseries .
          Dans la métropole lilloise, les écoles sont bondées et on ne peut
          refuser les enfants.
          Nous avons des groupes scolaires (maternelle + élémentaire) de 13 ou 14
          classes, toutes bien remplies.
          Bises

          Posté par Josephine_Th, 26 novembre 2016 à 19:41 | | Répondre
          • à la campagne depuis toujours, c'est vrai que je n'ai jamais connu ça (bon, en 73, je n'avais que 2 ans et donc encore 2 ans devant moi avant l'entrée à l'école en MS les PS étaient des exceptions ici, assez longtemps...)

            Posté par NounoursPTML, 26 novembre 2016 à 20:32 | | Répondre
          • Oh oui, j'avais une collègue qui enseignait à la campagne et qui n'avait
            que 20 élèves en maternelle, toutes sections confondues.
            Mais ici, il y a une telle concentration de population que les classes
            sont surchargées. Les TPS de 2 ans remplissaient des classes entières il
            y a 40 ans dans certaines écoles.
            Certains arrivaient même le lendemain de leur anniversaire.
            Bises

            Posté par Josephine_Th, 26 novembre 2016 à 22:56 | | Répondre
          • ben non moi aussi à la campagne ++++++

            Posté par BarbaraSud, 27 novembre 2016 à 06:48 | | Répondre
          • Pour ma part, il y a à peine 6 ans j'ai eu une classe double niveau 12PS, 6 MS. C'etait FA-BU-LEUX !
            Je suis en region parisienne, mais cette école était en RPI; la classe GS/CP se composait de 6GS et 16CP. Pendant la sieste des PS, je prenais les GS avec mes MS et la maitresse se retrouvait seule avec les CP . C'etait confortable pour nous deux, et pour les enfants.
            L'année d'après ils se sont retrouvés avec une classe 4GS- 6 CP, si c'est pas la classe ça y ressemble !! (la classe PS/ MS avoisinait les 20 eleves il me semble).

            Posté par WJL, 27 novembre 2016 à 07:15 | | Répondre
          • Ça c'est extra!
            Parfois, je me dis qu'on ne fait pas toutes le même métier. Ce qu'on
            peut faire avec une quinzaine d'élèves dans une école rurale n'a rien à
            voir avec les classes surchargées en métropole où il y a 10 nationalités
            différentes.
            Bises
            PS : c'est quoi le RPI ? En France, on aime beaucoup les sigles et comme
            ça change tous les 5 ans en moyenne, il faut vraiment s'y retrouver.
            Moi, je n'en retiens que très peu.

            Posté par Josephine_Th, 27 novembre 2016 à 11:15 | | Répondre
    • Oui, mais cela n'a plus rien à voir avec le principe du calendrier de
      l'Avent qui est d'ouvrir une case chaque jour pour voir défiler un jour
      à la fois jusqu'à Noël. C'est cela qui me gène dans les calendriers de
      l'Avent des classes. Alors qu'ils se justifient bien à la maison parce
      qu'ils font l'objet d'un petit moment intime où les enfants découvrent
      leurs surprises .
      Et les absents, comment gères-tu cela? Que fais-tu de leur surprise
      s'ils ne viennent pas les derniers jours?
      Un enfant en train de déguster une friandise devant tous les autres,
      est-ce bien en rapport avec les valeurs qu'on leur inculque dans le
      domaine du "vivre ensemble"?
      Je suis mal à l'aise avec tout ça.
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 26 novembre 2016 à 14:42 | | Répondre
  • alors, ici, on ouvre le soir avant la sortie, et on n'ouvre rien en avance (ceux du week-end ont leur surprise le lundi soir avec celui du jour), et l'enfant ouvre sa surprise devant tout le monde (il y a un dessin colorié par un autre et un chocolat) mais il ne mange son chocolat qu'après la classe, pas devant les copains. Ensuite, oui, bien sûr, surtout comme cette année où les vacances sont très tôt, il y a le soucis des derniers jours où tous les derniers reçoivent leur surprise dès le 16 au soir alors qu'on n'est pas encore à Noël mais bon, les vacances sont là... et je n'ai que très rarement des absents le dernier jour et encore plus rarement quelqu'un qui n'aurait pas encore eu sa surprise avant ce jour là, donc pas de soucis (et parfois, si c'est arrivé, c'est souvent un enfant que je connais bien et je peux avoir l'occasion d'aller lui déposer chez lui...) Ce qui est intéressant, c'est de voir la quantité qui diminue, on se rapproche de Noël...

    Posté par NounoursPTML, 26 novembre 2016 à 15:04 | | Répondre
    • Oui, j'imagine que chacun a sa façon de procéder.
      Moi, j'aimais bien celle de mes collègues (une école maternelle voisine
      de la nôtre) qui, tous les soirs de la semaine, pendant le mois de
      décembre, réunissaient les 5 classes dans la salle de jeux vers 16h.
      Les enseignants prévoyaient des sketches, faits par eux-mêmes, des
      chants, des petits jeux de mots, des devinettes, bref une animation
      différente chaque soir et à la fin, juste avant la sortie (16h20), on
      ouvrait une case du calendrier géant fabriqué pour l'occasion et on
      découvrait un paquet, ou alors une Atsem ramenait un colis soit-disant
      livré par un facteur imaginaire ou un lutin (que personne n'avait vu
      bien sûr).
      Dans le paquet, une surprise ( la même pour tous) pour la centaine
      d'enfants présents : un ballon de baudruche, un bonbon, une image, etc.
      Tous les enfants avaient quelque chose chaque soir. Il y a même eu des
      casquettes, un soir où j'étais présente.
      C'était un lot de casquettes promotionnelles amenées par un papa
      d'élève, de l'entreprise où il travaillait. Les parents travaillant à la
      Redoute, ou dans les usines du coin, étaient parfois sollicités.
      Comme il n'y avait que 10 ou 12 jours jusqu'aux vacances, c'était ces 10
      ou 12 jours qui étaient comptés seulement dans le calendrier.
      Mais depuis que les enfants (et enseignants) quittent l'école à 15h30,
      cette animation est remise en question.
      J'en parle ici :
      http://cahierjosephine.canalblog.com/archives/2012/12/20/25948105.html
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 26 novembre 2016 à 19:32 | | Répondre
  • Eh bien eh bien ça donne envie d'avoir la main bricoleuse (ce qui n'est pas vraiment mon cas ahah). Au-delà des classes d'enfants, je trouve l'idée très sympathique, le calendrier de l'avent "home made"

    Posté par Sébastien, 26 novembre 2016 à 21:12 | | Répondre
    • Tu n'as peut-être pas la main bricoleuse mais tu nous déniches plein
      d'idées pour nos fêtes d'école.
      A bientôt

      Posté par Josephine_Th, 26 novembre 2016 à 23:00 | | Répondre
Nouveau commentaire