Accueil

Les cahiers de Joséphine

Idées à partager dans le domaine des arts plastiques à l'école maternelle

08 mai 2016

Mon prénom, façon artiste!

Tout est dans la composition et la seule contrainte est le format de l'étiquette.
En papier de couleur découpé, agrémenté de diverses formes découpées, la disposition des éléments décoratifs est laissée au choix des élèves.

artsoniaprenoms01

artsoniaprenoms02

artsoniaprenoms03

artsoniaprenoms04

artsoniaprenoms05

Trouvé chez Artsonia

Une version d'une oeuvre de Paul Klee que nous connaissons et que j'ai déjà présentée plusieurs fois, déclinée par les élèves de Pascale dans des tons pastels, en utilisant les prénoms des enfants.

pascalecomklee01

Merci à toi, Pascale, pour le partage.

Posté par Josephine_Th à 06:30 - Collages - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Mon prénom, façon artiste!

    2 très différents et tous les 2 réussis et particulièrement intéressants
    merci

    Posté par Barbara, 08 mai 2016 à 07:11 | | Répondre
  • J'adore cet article, car l'an dernier, en brodant un prénom, j'avais déjà réfléchi à plusieurs façons moins traditionnelle que l'écriture; j'avais vu quelque chose de fascinant à ce sujet en fil et broderie, mais contrairement à toi qui sais toujours les liens, je ne peux dire ni le nom ni le site!
    Bref, j'adore, je vais garder tes "idées" du jour quelque part.............

    Posté par Anne, 08 mai 2016 à 10:01 | | Répondre
    • Il te faut un cahier de techniques plastiques
      Je mets aussi toujours de côté ce qui m'intéresse, mais j'en ai
      tellement que j'oublie que je les ai.
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 08 mai 2016 à 13:07 | | Répondre
  • je connaissais bien le deuxième ...mais je trouve que la première idée est très intéressante aussi

    Posté par mimih, 08 mai 2016 à 11:28 | | Répondre
  • de l'art moderne ! très beau rendu !
    bises

    Posté par christinedoyo01, 08 mai 2016 à 12:28 | | Répondre
  • Beau rendu pour les deux !
    Et dans les couleurs...
    Et dans la démarche...

    Posté par martinou, 08 mai 2016 à 12:29 | | Répondre
  • joli ces interprétations!

    Posté par coco et lorna, 08 mai 2016 à 18:13 | | Répondre
  • j'aime les deux. bravo aux artistes
    bizzzz.
    cattt.

    Posté par cattt, 08 mai 2016 à 23:19 | | Répondre
  • Atteints d'une Matisse mania les premiers collages!

    Posté par Pétronille, 09 mai 2016 à 17:02 | | Répondre
  • Moi ça me fait plutôt penser à du Street art

    Posté par voilesdoiseaux, 09 mai 2016 à 22:58 | | Répondre
    • A des graffitis, tu veux dire?
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 10 mai 2016 à 09:28 | | Répondre
      • si par graffitis on entend écriture oui mais ça me fait aussi penser aux murales extrêmement colorées qu on voit sur les murs dans la rue.

        Posté par voilesdoiseaux, 10 mai 2016 à 22:33 | | Répondre
        • Oui c'est à ça que je pensais et ça s'appelle des graffitis
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Graffiti
          Bises

          Posté par Josephine_Th, 10 mai 2016 à 23:51 | | Répondre
  • Donc les peintures rupestres sont des graffitis???????

    Posté par voilesdoiseaux, 11 mai 2016 à 00:11 | | Répondre
    • Hi hi, en quelque sorte si l'on considère le fait de vouloir "laisser
      une trace".
      Mais le graffiti garde un côté illégal, puisqu'il est appliqué sur des
      surfaces , en ville, qui ne sont pas destinées à cela, même si
      maintenant, le graffiti devient un art reconnu, à part entière.
      Les peintures rupestres étaient plutôt des récits d'épisodes de la vie,
      c'était des témoignages de chasse, de commerce, d'incidents de la vie
      courante.
      Si l'on compare les peintures rupestres aux graffitis urbains, on va
      bientôt dire la même chose des fresques de la chapelle Sixtine ou les
      parois peintes de certains villages sardes qui témoignent de faits
      divers. Il ne faut pas tout confondre.
      Le graffiti reste un acte rebelle, qui dénonce parfois, mais qui reste
      surtout une signature. Chaque graffeur a son style, son graphisme, ses
      tons préférés.
      Les couleurs et les graphismes sont toujours plutôt violents, cernés de
      noir.
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 11 mai 2016 à 15:04 | | Répondre
  • J'ai toujours pensé que ce qu'on nomme graffitis concernait seulement tout ce qui concerne l'écriture sur les murs. Merci d'avoir éclairé ma lanterne.

    Posté par voilesdoiseaux, 11 mai 2016 à 00:13 | | Répondre
    • Murs, monuments, tout ce qui n'est pas destiné à cela et qui est illégal.
      En fait les signes et les mots gravés par les prisonniers sur les murs
      de leurs cellules pourraient être considérés comme des graffitis s'ils
      étaient visibles de tous.
      Peut-être que la différence réside dans l'intention des graffeurs : se
      faire connaître, dire des choses sans donner son nom et surtout, ce qui
      leur plaît, faire ça là où c'est interdit
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 11 mai 2016 à 15:11 | | Répondre
  • Oui mais par contre on voit de plus en plus de peinture de style street art et graffitis dans les musées et les galerie de nos jours

    Posté par voilesdoiseaux, 14 mai 2016 à 00:25 | | Répondre
    • Oui, c'est un art qui est maintenant reconnu. Mais à partir du moment où
      il rentre dans une galerie ou un musée, je trouve qu'il perd son
      caractère "sauvage". Il n'a plus le même impact que dans la rue à la vue
      de tous et à la barbe et au nez des autorités.
      Il est devenu légal, autorisé, vendable, donc cher .
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 14 mai 2016 à 10:52 | | Répondre
  • Je suis tout à fait d'accord avec toi. C'est dommage de voir un art si beau et si coloré récupéré dans un but purement mercantil . Cependant on ne peut reprocher aux artistes de vouloir vivre de leur art

    Posté par voilesdosieaux, 17 mai 2016 à 23:57 | | Répondre
    • En effet, c'est tout à fait légitime.
      Bises

      Posté par Josephine_Th, 18 mai 2016 à 10:39 | | Répondre
Nouveau commentaire