Accueil

Les cahiers de Joséphine

Idées à partager dans le domaine des arts plastiques à l'école maternelle

10 août 2011

Il était une fois.....

"Elle s'appelait BOUILLIE et était de Bordeaux. Ramounet, le tonton philosophe, l'avait surnommée Bouillie Bordelaise. Les enfants l'avaient adoptée mais depuis qu'ils étaient partis, elle était retournée sur sa chaise en attendant les prochaines vacances. Bouillie avait le temps, tout son temps ! Parfois elle tournait la tête vers la fenètre et observait la course des merles picotant la terre. Bouillie savait que dans quelques jours les enfants reviendraient et qu'ils reprendraient leurs jeux et leurs conciliabules........" (notes de l'artiste sur son blog).

odilemandrette01

"Elle s'assoupit légèrement et étendit ses longues jambes. Ah, si elle pouvait rapetisser un peu! Ce serait plus facile de trouver une chaise à sa taille, des amis à sa taille, un mari à sa taille, une....
"Pouêêêt, Ote-toi de là, tu n'vois pas que tu gênes!"
Un drôle de bonhomme , sur sa machine à pédaler dans le vide, faillit l'écraser.

odilemandrette02

 BOUILLIE s'écarta prestement.
"Ne t'en fais pas, il est comme ça avec tout le monde", lui dit un personnage bizarre, traînant une coquille d'escargot derrière lui
"Depuis qu'il pédale sur sa machine, il a les chevilles qui enflent. Mais ne reste pas là, viens avec nous. Nous allons pique-niquer. Moi, je m'appelle Vent du Nord".

odilemandrette03

BOUILLIEne se fit pas prier, mais Vent du Nord n'avançait pas très vite et, avec ses grandes jambes, BOUILLIE faisait des pas de géant. Ses pieds démesurés furent écrasés plusieurs fois par des véhicules étranges et pressés: le tricycle du service public, un char en route vers un avenir radieux et même un ours, en route vers des lendemains qui chantent.

odilemandrette04

odilemandrette05

odilemandrette06

Tous allaient dans la même direction : Le déjeuner sur l'herbe.

odilemandrette06b

BOUILLIE avait l'impression d'être au pays de Lilliputiens et se gardait bien d'avancer trop vite.
Elle se fit pourtant distancer par l'Arpenteur et la petite Zoé.

odilemandrette07

odilemandrette08

Arrivée sur le lieu du pique-nique, elle eut la surprise d'apercevoir sur un trône un vieux monsieur, résolument tourné vers l'avenir.

odilemandrette09

Il lui demanda qui elle était et si ses intentions étaient pacifiques.
BOUILLIE le rassura en lui disant qu'elle regrettait bien de n'être pas comme eux tous.
Mais l'homme lui répondit :" Tu préfèrerais peut-être ressembler à Pinkette avec ses petites pattes,

odilemandrette10

à Mister Zou et son nez pointu,

odilemandrette11

ou à Monsieur Soriba, avec son ventre en feuille de chou?"

odilemandrette12

"Non, j'aimerais seulement avoir des jambes moins longues" dit BOUILLIE

" Cela peut peut-être s'arranger" répondit le vieil homme. Et il appela le Général des Eaux, très médaillé,  à qui il parla à l'oreille.

odilemandrette13

Ce dernier partit et revint avec une petite bonne femme couverte de boutons, car elle avait fait la guerre ( la guerre des boutons bien sûr).

odilemandrette14

Elle brandit une paire de ciseaux et hurla en direction de BOUILLIE : " Qu'on lui coupe les jambes!!".
BOUILLIE , entre le courage et la peur, prétexta un rendez-vous urgent pour fausser compagnie à tout le monde.

 

odilemandrette15

Une course endiablée s'ensuivit.

odilemandrette15b 

Le lapin Dare Dare qui passait par là, fort à propos, avec une montre sur le dos, lui donna l'heure et elle se rendit compte que les enfants allaient bientôt arriver et qu'ils ne la trouveraient pas à sa place sur sa chaise comme d'habitude.

odilemandrette16

 Alors pour une fois, BOUILLIE fut heureuse de posséder de grandes jambes. Elle passa au-dessus du petit peuple étrange et s'en retourna s'asseoir sur sa chaise.

Elle tourna la tête vers la fenètre et observa la course des merles picotant la terre........."


Ce conte extravagant à la Lewis Carroll m'a été inspiré par les merveilleuses sculptures d'Odile Mandrette. Avec ses personnages fabuleux, on entre en légende comme on entre en religion. Avec extase!
Entre poésie et fantaisie, ils nous font rêver et imaginer des histoires farfelues, étonnantes et fantastiques.

Tous les mots écrits en rose ci-dessus, sont les titres des sculptures réalisées par Odile. Vous les retrouverez, avec beaucoup d'autres, sur son site et sur son blog.
yeux_007 http://www.odilemandrette.com/
yeux_007 http://odilemandrette.canalblog.com/

BOUILLIE a été réalisée en crochetant des bandes découpées dans des sachets de plastique du commerce. Odile utilise aussi cette technique pour fabriquer des sacs.

De nombreux objets de récupération font partie intégrante de ses sculptures.
Elle coud également des habits avec des tissus fleuris et colorés et des sacs avec des feuilles de plastique fondu.
Bref, une artiste à découvrir ou à redécouvrir pour ceux et celles qui la connaissent déjà. Moi, je suis déjà conquise!

Un grand Merci à Odile Mandrette de m'avoir autorisée à lui emprunter ses photos pur illustrer mon article. J'espère que je n'ai pas abusé.

Posté par Josephine_Th à 06:30 - Artistes sur le Web - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Il était une fois.....

  • félicitation pour ce superbe conte !!!



    ps j'aime Bouillie !

    Posté par Barbara, 10 août 2011 à 06:49 | | Répondre
  • Posté par coco, 10 août 2011 à 08:14 | | Répondre
  • Ben je pense qu'odile au contraire ne peut en être que trés touchée,c'est un conte formidable,bravo pour ce génie d'écriture !!!Moi aussi les créations d'Odile me fascinent!!!

    Posté par Miss Touchatou, 10 août 2011 à 10:14 | | Répondre
  • C'est un conte merveilleux avec de belles illustrations. Bravo Vylsie

    Posté par bricoquillages, 10 août 2011 à 15:56 | | Répondre
  • Un petit coucou, parce que ça fait bien longtemps !
    As-tu reçu le mail où je te racontais l'expérience enfin réalisée avec des escargots et des colorants alimentaires ?

    J'aimerais t'envoyer quelque chose, mais je n'ai pas ton adresse postale...

    Posté par grenouille, 10 août 2011 à 21:46 | | Répondre
  • original et coloré !!!

    Posté par mimih, 11 août 2011 à 10:46 | | Répondre
  • Quelle belle histoire et quelles belles sculptures !

    Posté par Cathie, 11 août 2011 à 19:17 | | Répondre
  • bravo pour ce superbe conte! encore un de tes nombreux talents!!!
    tu avais de quoi l'illustrer!
    bravo à l'artiste!
    les sacs plastiques cousus, c'est sympa, et de plus en plus rares!
    bises

    Posté par christine, 11 août 2011 à 21:12 | | Répondre
  • original et amusant ! les sculptures d'Odile Mandrette sont merveilleusement servies par ce conte!

    Posté par Bribri, 19 août 2011 à 08:27 | | Répondre
  • un univers merveilleux en accord avec les scultures d'Odile que j'admire tant !

    Posté par mamita, 19 août 2011 à 12:05 | | Répondre
Nouveau commentaire